Clicker Heroes, mais pourquoi est-il aussi addictif ?

Apparu dans les années 2000 puis popularisé avec Candybox et Cookie Clicker en 2013, le genre « incrémental » a depuis fait de nombreux petits et une foule d'adeptes. Derrière des mécaniques simplistes se cache en fait un genre particulièrement addictif. On clique frénétiquement, ou à l’extrême on ne fait rien du tout pour monter en puissance et gagner dans le cas de Clicker Heroes, toujours plus d'or. Ceci, indéfiniment. On s'extasiera alors devant des chiffres dépassant l'entendement et augmentant de façon exponentielle.

Jeu Clicker Heroes

Un univers Heroic fantasy plaqué

Sur Clicker Heroes, le joueur incarne un groupe de héros avide de richesse dans un univers Heroic Fantasy. On taillade de pauvres créatures totalement inoffensives en cliquant simplement dessus, puis, une fois vaincues, on amasse de l'or nécessaire pour enrôler de nouveaux héros, les monter de niveau et débloquer leurs compétences actives ou passives.

Enrôler et monter de niveau des héros
Enrôlez et montez de niveau les héros pour infliger plus de dégats

S'installe alors un cycle sans fin. Grâce à nos valeureux combattants ainsi boostés et leurs nouvelles compétences, on inflige plus de dégâts par clics et de dégâts automatiques par seconde (DPS) ce qui permet d'affronter des monstres plus résistants tout en gagnant plus d'or.
On passe ainsi de zone en zone après avoir défié une vague de 10 créatures. Puis, toutes les 5 zones s'en vient un combat contre un boss à éliminer en moins de 30 secondes pour passer à la zone suivante.

Boss Oméga Ulcervoise
Battre ce boss permet de changer de zone et gagner des âmes de héros

Trop faible pour le battre ? No problem ! On repart massacrer du mobs à la chaîne dans la zone précédente. On pourra même, et c’est une des particularités des jeux du genre, laisser nos héros se débrouiller seuls, et pourquoi pas fermer Clicker Heroes quelques heures, histoire de cumuler et profiter ensuite de l'or (durement?) gagné pendant ce temps.

Pour aller plus haut, aller plus haut...

Arrivera le moment où on aura l'impression de stagner, de ne plus pouvoir passer le prochain boss, enrôler ou faire évoluer des héros. On devra alors faire une « Ascension » qui consiste à recommencer la partie depuis le début pour récupérer de précieuses âmes de héros. Des âmes cumulées durant la partie précédente, en affrontant certains types de boss, et devenues accessibles seulement après une ascension. Chaque âme en notre possession nous conférera 10% de DPS supplémentaires, mais pourra également servir comme monnaie pour acheter et monter de niveaux des Aînés (ancient). Ces aînés, conservés même après une ascension, représentent des objets qui octroieront également des bonus spécifiques : compétences des héros améliorées, augmentation des DPS ou dégâts par clics et bien plus encore. Pas loin d'une trentaine d’Aînés sont à débloquer.
Des boosts indispensables pour aller plus loin et plus vite.

Les Aînés (ancient) dans Clicker Heroes
Les Aînés vous donneront de nombreux bonus

D'autres possibilités d'Upgrades apparaîtront au cours de notre progression tels que les reliques, les héros glorifiés, les mercenaires, les outsiders où encore les transcendances (des ascensions bien plus puissantes).
On découvre alors un jeu à la durée de vie infinie, plus riche qu'il n'y paraît. Et surtout, réellement free-to-play malgré les micro transactions possibles mais dispensables.

Les Héros Glorifiés dans Clicker Heroes
Chaque héros glorifié inflige 50% de DPS supplémentaire

Avis en bref

Clicker Heroes, c'est un peu comme la cigarette. Nocif dans la mesure où il nous fait perdre de notre temps précieux pour un intérêt ludique limité mais malgré tout extrêmement addictif pour peu qu'on insiste et adhère au concept. Une fois tombé dedans difficile de s'en sortir sans l'aide de notre entourage, ou une prise de conscience qui pourra pour certains prendre des mois.
Vous êtes prévenu !


Miam

  • Nombreux Upgrades possibles
  • Addictif pour une durée plus ou moins longue
  • Free-to-play
  • Jouable sur de très nombreux supports
  • Durée de vie illimitée
  • Jouable hors ligne

Beurk

  • Un thème plaqué
  • Un bestiaire qui tourne en rond
  • Répétitif
  • Un intérêt ludique limité
  • Pas original
  • Certains supports ne bénéficient pas encore de toutes les fonctionnalités (au moment du test)

Avis de Gameof,
la rédac du site

7
Bon

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran