Fallout Shelter, le free-to-play sur mobile 

Annoncé le 15 juin 2015, lors de la conférence de Bethesda à l'E3, Fallout Shelter fût l'effet d'une véritable bombe. Sortie le même jour sur IOS puis quelques semaines plus tard sur Android, des milliers de joueurs se sont empressés de le télécharger, moi compris.
Non seulement Fallout Shelter signifiait l'arrivé de Bethesda sur le marché des jeux mobiles free-to-play mais également celle de cette fabuleuse série post-apocalyptique.
La licence Fallout se présentait sous un jour nouveau : un jeu gratuit de gestion d'abri Vault-Tech au design très cartoon d'après guerre, à l'image de la mascotte Vault-Boy.
Pour la première fois, en presque 20 ans, le genre RPG et FPS était mis de côté et on passait de résident sorti d'un abri à superviseur. Nuke-Cola à la main dans un bureau flambant neuf ? Pas vraiment !

Fallout Shelter - Jeu Iphone, Ipad et Android

On est S.P.E.C.I.A.L

En tant que superviseur il faudra veiller sans relâche au bien être des résidents de son abri anti-atomique. Bâtir pièce par pièce ce nouvel havre de paix sous-terrain, recruter de nouveaux résidents et les protéger des dangers provenant des terres désolées ou même de l'abri : attaques, incendies, radiations ou la famine... Tout un programme !

Guidé au début par Vault-Boy le petit... blond, on invite nos tous premiers survivants à entrer et bosser dans nos salles fraichement construites pour récolter, tel un jeu de ferme, eau potable, nourriture et électricité. L'abri est en marche !
On fait des bébés, on recrute de nouveaux résidents grâce à notre station de radio et progressivement, en fonction du nombre de nos habitants, se débloquent de nouvelles pièces aux fonctions bien spécifiques. Une infirmerie pour concocter des stimpacks (soins), un laboratoire pour des radaways (anti-radiations) ou des salles d'entraînement nécessaires pour améliorer les stats S.P.E.C.I.A.L (acronyme en anglais de force, perception, endurance, charisme, intelligence, agilité et chance) de nos petits protégés et par conséquent leur efficacité au travail ou face aux dangers.

Abri dans Fallout Shelter

Survie et bestioles mutantes...

Et du danger venu des terres désolées ou au sein même de l'abri, il y en a. Incendies, pillards, saloperies d'écorcheurs, radcafards et rataupes.
Des résidents bien préparés pour faire face aux super-mutants et autres goules du Wasteland, devront rapidement être envoyés explorer les terres désolées, stimpacks et radways en poches, afin de ramasser un maximum de capsules, armes, tenues et autres babioles. Tout un attirail à distribuer ensuite dans tout l'abri et qui complétera de surcroît notre jolie collection. Ainsi, les tenues boosteront également les stats des résidents et de bons Fat-man seront un réel atout pour éclater tout ce qui bouge de travers. Même dans un abri, oui oui...
Les babioles serviront à crafter dans des salles dédiées de l'équipement introuvable autrement (Une fonctionnalité inspirée de fallout 4).
Des Morts ? Pas de panique, quelques capsules les ramèneront à la vie au meilleur de leur forme. Pas de capsules ? Pensez à la radio et faites des bébés.
La population pouvant d'ailleurs atteindre jusqu'à 200 habitants. Un nombre largement suffisant !
Gardez toujours en tête : un résident heureux est un résident nourri, hydraté, actif, aimé mais surtout en vie.

Attaque d'écorcheurs dans Fallout Shelter

Qui veut une boite à sandwitch ?

Des objectifs viendront récompenser le joueur en capsules ou en boites à sandwitch premiums. De véritables pochettes surprises renfermant aléatoirement, ressources, armes, tenues ou dans le meilleur des cas, des résidents spéciaux aux stats élevées. 
Les plus impatients pourront toujours et sans obligation les acheter. Certaines pourront d'ailleurs contenir des animaux de compagnies qui octroieront des bonus variés, ou un Mister handy. Ce dernier défendra l'abri et récoltera les ressources à notre place. Très pratique.

Avis en bref

Pour un premier jeu mobile, Bethesda  s'en sortirait presque avec les honneurs. Fallout Shelter est plein d'humour, agréable à jouer même sans payer et fidèle à cette bonne ambiance rétro post-apocalyptique propre à la série.
Des qualités indéniables malheureusement gâchées en partie par des soucis d'ergonomie, un manque de profondeur ou encore de réel défi. Très vite, seul restera comme objectif celui de fabriquer ou trouver les armes, tenues et résidents VIP manquants à notre collection.
Le mode défi, avec attaques plus fréquentes et sans possibilité de retour à la vie, proposera quant à lui un véritable challenge mais s’avérera un poil trop difficile pour beaucoup de joueurs. Eh oui, on n'est jamais content !


Miam

  • Un vrai free to play
  • Ambiance rétro et post apocalyptique
  • Dialogues marrants entre les habitants
  • Possibilité de suivre textuellement, les péripéties des téméraires envoyés à la surfaces (répétitif cependant)
  • Les familiers et Misters Handy
  • Le craft
  • Le mode survie propose un véritable défis

Beurk

  • Beaucoup de tenues inutiles, hormis au niveau esthétique
  • Loot intéressant d'équipement trop rare dans les terres désolées
  • Probleme d'ergonomie, notamment au niveau des déplacements volontaires ou non des résidents au sein de l'abri
  • Pas grand chose à faire à moyen terme
  • Certaines salles sans intérêt 

Avis de Gameof,
la rédac du site

7
Bon

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran