WildStar, un MMORPG free-to-play 5 étoiles

Prenez tous les bons ingrédients ou presque d'un MMORPG, mélangez et vous obtiendrez WildStar. Un jeu aussi beau que bon qui lancera le joueur novice ou vétéran à la conquête d'une planète sauvage. Développé par Carbine Studios et édité par Ncsoft, comme bon nombre de MMO vendu initialement sur le modèle du pay to play, WildStar est téléchargeable gratuitement sur PC depuis l'automne 2015 pour notre plus grand plaisir !

Wildstar - mmorpg free-to-play

« Allez, rend moi fier et part tout défoncer sur ton passage!  »

Nexus une planète inhabitée a été découverte par les exilés qui pensaient y trouver enfin un refuge après que leurs planètes respectives avaient été détruites. Malheureusement elle est également convoitée par le Dominion, un puissant empire galactique bien décidé a y imposer son autorité.

Après une cinématique aussi énigmatique que belle, il faudra créer son perso. En choisissant tout d'abord sa race et de fait, sa faction. Les exilés (des réfugiés) comptent dans leur rangs des Humains, des Mordeshs, des Granoks et des Aurins. Côté Dominion, on aura le choix entre les Mecharis, les Drakens, les Cassiens ou les Chuas.

Choix des races dans Wildstar
Sélection de sa race

Puis il faudra choisir sa classe (encore en fonction de la race) et sa vocation, sorte de talent de son perso. Sera-t-il un gros bourrin, un scientifique, un explorateur?
En revanche l'outil de personnalisation de son perso n'est pas très poussé mais permet tout de même de créer des perso à l'allure cartoon plutôt sympa.

Le héros, une fois les problèmes à bord résolus, devra partir explorer Nexus à la recherche de réponses quant au sort des Eldans, une puissante race technologiquement avancée disparue mystérieusement. D'entrée de jeu on a qu'une envie, explorer le vaisseau. Des gens qui courent dans tous les sens, des écrans des boutiques ou encore des Tamarou qui chient n'importe où !
Et arrivé sur Nexus on se rend compte que WildStar est ainsi, plein de vie. La faune et la flore de la planète est aussi hostile que belles. Voir s’élancer un troupeau de Pietineurs Solemystes au couché du soleil est une pure merveille.

Les Pietineurs Solemystes dans Wildstar
Les Pietineurs Solemystes

« Beaucoup de travail! Reste pas bras croisés sinon Mondo te tue ! »

Le jeu n'est pas seulement beau, il est aussi très drôle. Pour preuve, les dialogues avec les Pnj mais aussi les petites phrases bien senties chaque fois que son perso gagne un niveau !
En parlant de niveaux, à mesure qu'on les gravit, un bon nombre de skills seront à débloquer. Des compétences d'assaut, de soutien ou utilitaires différentes selon la classe choisie. Voilà qui offre de grandes possibilités de build, sans compter la sphère de talents, l'AMP, plutôt fournie.

Mais pour se plonger dans le build de son personnage il faut faire du level up et pour cela, le jeu regorge littéralement de quêtes, d’événements aléatoires et de missions secondaires. Quête principale évidement mais aussi des objectifs inhérents au talent choisi. Chaque zone réserve son lot de surprises et de récompenses. Le jeu fait aussi la part belle à l'exploration avec des missions panorama qui ne sont pas sans rappeler celle de Guild Wars 2, ou encore avec la collecte de différents documents et infocubes qu'on trouve partout sur Nexus. Ces derniers nous aident aussi beaucoup à nous immerger dans l'univers vaste et riche de WildStar. Bref, pas le temps de s'ennuyer une seconde.

En combat dans Wildstar

A partir du niveau 10 on aura également accès à l'artisanat. Du craft et du farm à priori rien de nouveau mais en y regardant de plus près, le jeu nous propose un système d’artisanat assez complexe, qu'il faudra prendre le temps d’apprivoiser. Plusieurs métiers s'offrent à nous et il faudra en choisir deux. Par la suite si le cœur nous en dit il sera aussi possible de développer d'autres métiers plus secondaires comme la cuisine et l'agriculture.

« Envie d'envoyer des exilés 6 pieds sous terre? Alors n'oublie pas ta grosse pelle ! »

Si certain en ont vraiment marre d'explorer la planète sauvage en solo, les donjons en équipe et surtout les modes en JcJ sont là pour se défouler d'avantage. Les files d'attente son parfois longues (quand peu de joueurs sont connectés) mais une fois en lisse, le mode arène, les affrontements de type capture de drapeau et autres joyeusetés combleront les joueurs avides de baston. Contrairement au PvE où seul les boss donneront du fil à retordre, le PvP met nos talents de combattant à l’épreuve. Une bonne connaissance de son perso, de ses mouvements, l'abus de dash et l'esprit d’équipe seront notre seul salut.

« Pensez produit, pensez profit, pensez Protostar ! »

Oui on a presque l'impression de rêver tant le continu de Wild Star est riche, le tout pour pas un rond de surcroît ! Évidement les abonnés auront droit à des bonus (d'exp, de butin, de temps de recharge en cas de décès) et des fonctionnalités supplémentaires comme le droit de créer une guilde ou de créer de l’équipement particulier ou encore la possibilité de créer une escouade. Là où tous les joueurs sont égaux, c'est dans la boutique. Celle si permet moyennant des Ncoins (monnaie premium) ou des OmniBits (qui se loot) d'acquérir des bonus, des familier ou encore des montures et des véhicules. Et quoi de plus cool qu'un hoverboard je vous le demande ? Au joueur de voir quel monnaie utiliser. Évidement certains items ne seront disponibles que moyennant des NCoins mais il est très agréable de pouvoir acquérir l'objet de sa convoitise sans dépenser son argent IRL.

Avis en bref

Savant mélange entre science fiction et fantasy, WildStar nous plonge dans un univers sauvage à explorer ou à dompter. Avec des quêtes scénarisées immersives, des personnages haut en couleur, un système de combat dynamique, des graphismes cartoon vraiment sympa, une bande son soignée et une VF de qualité, le jeu se paie en plus le luxe d’être drôle et gratuit. Que demander de plus ? Pour un free-to-play, WildStar est un bijou, un perle une merveille... je continue ou vous avez compris qu'il faut absolument le télécharger ?


Miam

  • Humour à tous les étages
  • Possibilité de payer en boutique avec des devises lootées ou achetées avec des euros
  • Graphisme et animation de toute beauté
  • Bande son
  • Doublages français de qualité
  • Non mais des hoverboards quoi !!!

Beurk

  • Inventaire réduit
  • Crafting à apprivoiser
  • PvP délaissé

Avis de Cyanoz,
la rédac du site

9
Excellent

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran