Dungeon, Inc. Donjon maléfique cherche manager prêt à tout

Dans l'espace, à la ferme, chez les dragons, tiré d'un film ou d'une série, les clickers se suivent et se ressemblent. Dur dur de faire un choix dans ces conditions. Heureusement certains se démarquent du lot. C'est le cas de Dungeon, Inc. un idle game mobile gratuit édité par Pikpok. Un jeu qui rappellera à certains, par sa thématique, la belle époque de « Dungeon Keeper »

Jeu Dungeon, Inc. sur IOS et Android

Loup garou de wall street

En qualité de nouveau manager, le joueur se retrouve à devoir gérer un donjon maléfique. Vous savez, le genre de donjon qu'on va nettoyer dans tout bon RPG qui se respecte. Mais si, remplie de gobelins, de mimiques, de pièges et autres saloperies. Bref, cette fois les méchants, c'est nous. On va devoir administrer les dites saloperies afin d'amasser un max d'or pour Le BOSS. Une créature démoniaque qu'il ne vaut mieux pas contrarier (le dernier manager ayant mal fini...).

Le donjon s'organise comme un entreprise et rappelle Office Space (mais en mieux, beaucoup mieux). Il faudra débloquer les différents étages du donjon pour y injecter de l'or et ainsi augmenter la vitesse de production d'or. Les graphismes cartoon très soignés permettent d’observer une foule de petits détails amusant à chaque étage. Les références aux contes de fée ou à la mythologie sont qui plus est, assez drôles. Lorsque l'on clique sur un employé, il lance une réplique. Dommage que l'audio ne soit pas traduit. On ne peut pas tout avoir me direz-vous.

Fraude fiscale

Tout cet or amassé va un jour ou l'autre finir par attiser la convoitise des contrôleurs des impôts. Les chevaliers de la table imposable viendront réclamer une part de notre butin. En bon méchant il est évidement hors de question de lâcher la moindre pépite ! C'est là que la partie clicker proprement dite intervient. Il va nous falloir tabasser notre mobile pour occasionner des dégâts aux champions sous peine de payer de lourdes pénalités de retard. Une façon plutôt intelligente d'utiliser dans Dungeon, Inc. le gameplay d'un clicker classique.

Repoussez les chevaliers de la table imposable, cliquez, cliquez

Il faudra également employer, puis placer dans chaque pièce, des créatures chargées de nous aider à mettre ces manants au brushing impeccable hors de notre repaire. Chaque créature aura un pouvoir spécial, on la placera donc de façon stratégique pour optimiser son donjon. Si l'on parvient à repousser le contrôle fiscal, à nous la récompense : un coffre (bois, métal argent...) rempli d'or mais aussi de cartes personnages qui nous permettront d’améliorer le niveau de nos employés. Un peu à la manière de Clash Royale. Bien entendu, moyennant finance, il sera possible d'acheter des Gemmes premium qui donneront accès à des coffres de meilleur qualité et donc des créatures plus puissantes. Mais en jouant régulièrement on pourra amasser suffisamment de Gemmes pour se faire plaisir de temps en temps.

Embaucher du personnel qualifié

On pourra toujours placer des pièges pour augmenter les chances d’échapper au contrôle fiscal.
C'est que les chevaliers viendront toutes les 5 mins frapper à notre porte. Et plus on leur mettra une raclée, plus ils viendront avec des renforts : archers ; mages, princes, guérisseuses, géants...

Arnaque à l'assurance

Si les affaires sont florissantes il sera possible de débloquer d'autres donjons, d'autres pièces et y placer du personnel. L'obtention d'une nouvelle succursale (ainsi que d'autres actions) augmentera le montant de la prime d'assurance qu'on pourrait toucher s'il arrivait malheur à notre donjon... ce que le Boss vous proposera de faire ni vu ni connu. Un accident est si vite arrivé n'est ce pas ? Clicker oblige, l'arnaque à l'assurance détruira le donjon mais permettra de gagner des Dollars de donjon qu'on pourra investir dans des reliques, octroyant des bonus permanents, comme des multiplicateurs de production. Il faudra repartir de zéro mais notre progression sera dès lors plus facile, on pourra atteindre de plus hauts niveaux et gagner toujours plus d'or.

Arnaque à l'assurance, brûlez tout pour un nouveau run

Éliminer la concurrence

En dehors du job à plein temps que représente la gestion d'une entreprise maléfique, le Boss nous proposera d'aller mettre des bâtons dans les roues de la concurrence. Pas question d'inonder ou d'incendier leur boite, ça leur ferait trop plaisir... Par contre envoyer ses meilleurs employés défoncer le personnel d'une entreprise concurrente serait plus judicieux. Les Raids contre les donjons d'autres joueurs permettront de se hisser dans un classement général (pour rafler des récompenses) mais également de collectionner des clés de donjons, à échanger contre des pièges, des sors ou encore des créatures. Autrement dit, de quoi équiper son donjon à moindre frais. En revanche le matchmaking n'est pas toujours très juste. On écrase régulièrement des joueurs plus faibles et, à l'inverse, s'opposer à un joueur vraiment plus fort n'est pas rare non plus. Mais bon... on est méchant ou on ne l'est pas !

Raid JcJ

Avis en bref

Dungeon, Inc. est un jeu incrémental des plus sympathiques qui nous offre de courtes mais intenses sessions de jeu. Ceux qui auront goûté à « Dongeon Keeper » sur PC ou « Dungeon Lord » le jeu de plateau, retrouveront le plaisir d’être méchant dans la joie et la bonne humeur. Le jeu a su revisiter le gameplay classique du clicker pour en faire un jeu fun malgré la répétitivité propre au genre. On ne clique pas pour cliquer, on défend son donjon et on espère ouvrir des coffres bien garnis. Le mode JcJ lui aussi bien intégré est plutôt sympa et permet de gagner de belles récompenses. On espère juste que de futures mises à jour viendront ajouter plus de contenu et notamment plus de diversité dans les donjons et créatures à débloquer.


Miam

  • Univers
  • Graphismes soignés
  • Bande son
  • Gameplay classique mais bien intégré à la thématique. Un clicker qui a du sens !

Beurk

  • Matchmaking (PvP)

Avis de Cyanoz,
la rédac du site

9
Excellent

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran