Evil Hunter Tycoon, des chasseurs sachant chasser le mal

Après Videogame Guardians, voilà que Super Planet nous ressert un jeu tout en pixel avec Evil Hunter Tycoon. Le jeu ressemble à un RPG alors qu'il s'agit d'un jeu de gestion... à moins que ce soit un RPG de gestion... ou... attendez... Hum... voyons ça de plus près.

Evil Hunter Tycoon,

Un village de héros

Le seigneur des ténèbres a réussi à envahir le monde, traquant et exterminant toutes les créatures vivantes. La poignée d'humains survivant s'est regroupée pour tenter de riposter.
Vous êtes évidement à la tête d'un de ces groupements.

Vous allez devoir bâtir un village suffisamment bien équipé (une taverne c'est quand même la base) pour attirer les plus ou moins valeureux aventuriers du coin. Archers, Sorciers, Paladins ou Berserkers viendront alors frapper à votre porte et il faudra choisir judicieusement car les places sont limitées. Des parchemins spéciaux (à gagner ou moyennant gemme premium) permettront d'invoquer, avec un peu de chance, de meilleurs chasseurs du mal.

Evil Hunter Tycoon, un village de chasseurs pas comme les autres
Une ville à aménager et à décorer

Les chasseurs retenus devront être nourris, logés et dédommagés pour leur peine. Ils partiront à l'assaut de 3 zones différentes où grouillent des monstres plus ou moins coriaces. Ces derniers, une fois envoyés ad patres, lâcheront des items que vos chasseurs se feront un plaisir de vous vendre. Ces produits de base serviront à la confection de repas, de soin ou encore d’équipement que vous pourrez leur revendre à prix d'or. Y'a pas de petits profits.
Veillez d'ailleurs à bien approvisionner vos échoppes car nos héros ne se battront pas l'estomac vide par exemple.

Du craft pour les braves

Le minerais ou les pierres précieuses serviront à fabriquer armes, armures et accessoires indispensables en combat. Chaque pièce d’équipement pourra être améliorée de différentes façons.
Vos héros aussi pourront s’améliorer. En gagnant de l’expérience évidement mais aussi en apprenant des techniques de combats ou en se réincarnant.

Evil Hunter Tycoon, des chasseurs à recruter et améliorer
Une chasseuse ne sait pas chasser sans sa hache

À ce propos, le jeu propose différents niveaux de jeu. De facile à Tourment. Pour passer d'un mode à l'autre il faudra certaines conditions, notamment un certain nombre de chasseurs réincarnés. Le fait de changer de mode ne change pas les types de montres des zones. Tout au mieux, leur nom et apparence seront différents ce qui est dommage.

On se croirait presque dans un RPG

Pour briser un peu la routine, vous pourrez toujours envoyer un groupe d’aventuriers nettoyer un donjon et ainsi récupérer des trésors, se mesurer au boss du coin, passer le Portail des Ténèbres et botter les fesses de ce qui s'y trouve, ou encore, tenter l’épreuve du Colisée. Cette arène JcJ permettra d'affronter les joueurs en asynchrone dans des combats automatiques sans pitié.
Le matchmaking n'est pas très heureux et il ne sera pas rare de se faire poutrer par des joueurs vraiment beaucoup plus forts...
Mais même en perdant un match les récompenses sont au rendez vous alors ça fait quand même moins mal.

Evil Hunter Tycoon, donjon et jcj
Donjon et baston

Avis en bref

Tout de pixel vêtu, Evil Hunter Tycoon est un jeu de gestion que j'ai eu du mal à appréhender au début mais qu'il m'a été difficile de lâcher par la suite... Les différents niveaux de jeu (normal à Tourment) et l’amélioration de nos héros et de leur équipement rendent vraiment visible notre montée en puissance. Ce qui est appréciable. On veut monter la meilleure équipe, fabriquer le meilleur stuff et aller toujours plus loin. Cependant le jeu est assez répétitif. On a beau changer de mode, les ennemis et les objets changent vaguement de nom, coûtent plus cher et c'est tout. Au moment du test le raid contre le château des Ténèbres venait de faire son apparition ce qui a permis de casser un brin la routine. Espérons qu'à l'avenir, les mises à jour apportant du contenu se feront régulières. Le jeu est tout de même addictif, ce serait dommage qu'il lasse trop vite les joueurs.


Miam

  • Les petits monologues des chasseurs sont assez drôles
  • Une montée en puissance visible
  • De belles récompenses régulières

Beurk

  • Dur dur d'avoir des héros légendaires

Avis de Cyanoz,
la rédac du site

7
Bon

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran