Throne: Kingdom at War, un STR à la sauce Plarium

Depuis 2010, le studio israélien Plarium propose sur navigateur et sur mobiles pléthore de jeux de stratégie en temps réels et massivement multijoueur. Pas moins de huit jeux STR, au moment ou nous écrivons ces quelques lignes, sont déjà disponibles dans leur catalogue, dont Throne: Kingdom at War, un jeu ambiance médiévale aux ressemblances troublantes avec d'autres jeux de l'éditeur.

Jeu Throne Kingdom at War

En terrain connu

Plarium reprend dans Throne: Kingdom at War les même bases au niveau de l'ergonomie, des mécaniques, des fonctionnalités, et même de la trame scénaristique que celles de Nords et surtout Vikings. Seul changement majeur, l'univers dans lequel les joueurs vont évoluer et se faire la guerre... Eh oui, les joueurs incarnent à nouveau des conquérants avides de richesse et de pouvoir. Des grands seigneurs qui tenteront par tous les moyens de faire valoir leur légitimité au trône. S'en vient alors une course au développement militaire et à la collecte de ressources grâce aux bâtiments de leurs cités et en pillant les autres seigneurs ou les assaillants environnants gérés par l'IA.

Map général et notre royaume

Mécaniques classiques et frustrantes des STR free-to-play

Course cependant ralentie par des temps d'attente de plus en plus longs pour effectuer la moindre tâche : recherche (étude), amélioration et construction de bâtiments dans des emplacements préformatés, recrutement de troupes diverses, etc. On retrouve donc les déséquilibres inhérents à ce genre de jeux. Un système profitant aux joueurs premium capables d'accélérer les processus en cours, ou aux freetoplayeurs très actifs intégrés dans un ordre, l'équivalent d'un clan.

Construction et amélioration de bâtiments dans notre cité

Rejoindre un ordre pour s'entraider devient d'ailleurs indispensable et ouvre les portes à d'autres options du jeu dont la possibilité d’accélérer les tâches en cours des membres de notre ordre, d'effectuer des attaques communes (raids), de participer à la guerre des royaumes, ou d'essayer de capturer le bastion éternel, lieu très convoité situé au centre du royaume.
Autre point non négligeable pour une progression plus sereine, notre Héros. En effet à l'instar de Vikings, pour ne citer que lui, notre héros pourra nous faire bénéficier de bonus non négligeables lors des combats ou du développement de notre cité. A chaque monté de niveau, de nouveaux skills pourront lui être attribués, on pourra également lui fabriquer de l'équipement avec des ressources rares obtenues en récompense.

Retour de bataille et rapport

Au niveau des combats on se retrouve là aussi avec un système classique des jeux de stratégie free-to-play dont font partie ceux de Plarium. On recrute des troupes et les envois poutrer des assaillants ou des cités d'autres joueurs en attendant le rapport de la bataille.

Avis en bref

Avec Throne Kingdom at war, Plarium ne prend aucun risque et nous propose un jeu, certes bien ficelé et très joli mais sans surprise ni innovation. On lui préfère d'ailleurs Nords sur certains points, notamment pour son parti pris graphique, son humour, et son coté plus travaillé et peaufiné (les doublures en intro, la possibilité de choisir parmi trois factions...).
Throne Kingdom at War s'adresse clairement aux joueurs avec l'esprit de groupe, compétitifs, prêts à sortir la CB ou suffisamment actifs et patients.


Miam

  • Mécaniques bien rodées mais...
  • Esthétiquement très agréable
  • Multi-Plateforme
  • Le petit côté RPG

Beurk

  • Mécaniques datées
  • STR free-to-play classique
  • Peu de changement par rapport aux autres jeux Plarium
  • Durée des constructions et des améliorations
  • Possibilité de se faire attaquer ou d'attaquer un autre joueur à répétition

Avis de Gameof,
la rédac du site

6
Bon

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran