Pirate Power, Touchez, Coulez

Après Happy Street, voilà que Godzilab nous offre un jeu très fun dans un univers graphique haut en couleur qui n'est pas sans rappeler "Zack et Wiki" sorti sur Wii en 2008. Avec Pirate Power le joueur devra sauver les Carrabas à bord d'un bateau construit de ses mains et l'upgrader jusqu’à faire passer le Black Pearl pour un radeau de la Méduse.

Pirate Power : jeu de pirates sur mobiles

Pirates des Carrabas

On commence son aventure par un naufrage. Sam, le héros et ses yeux plus gros que son bide, s'est attaqué au mauvais poisson. Le voilà donc à la dérive sur un radeau de fortune puis échoué sur une île, pas vraiment déserte, quelque part dans les Carrabas. Avec l'aide de Gunny, un vieux loup de mer, Sam devra repartir de zéro puisque non content d'avoir perdu son bateau, celui ci a également perdu la mémoire. Il va lui falloir se trouver lui même et surtout, réapprendre les bases de la piraterie: se battre et en profiter pour se faire un max de blé au passage. La quête principale scénarisée est drôle et nous envoie dans des combats épiques au cœur d'une crique peuplée de pirates et de boss pas patibulaires mais presque. Des PNJ aux navires et véhicules variés parfois loufoques. Le tout dans une ambiance graphique toute mignonne et très soignée.

le QG dans Pirate Power
Notre QG

Gunny nous propose tout d'abord de construire quelques bâtiments qui nous permettront de fabriquer un bateau digne d'un corsaire. Bon OK on débute avec un radeau de fortune fait avec des planches pourries... Mais une fois les premiers combats remportés on se retrouve avec suffisamment d'or et de matos pour commencer à avoir un bateaux qui a de la gueule. Et chaque élément du navire est à construire, améliorer voir même évoluer. C'est un véritable plaisir que de monter son bateau pièce par pièce et parfois même en fonction des combats à venir.  Choisir la proue suffisamment solide pour résister aux pinces du roi crabe, la voilure qui ne se déchirera pas à la première flèche ou encore le canon qui va envoyer par le fond les marins d'eau douce qui croiseront notre route.
Mais l’équipement ne fait pas tout. De l'action, de la réflexion, du suspense et peut être aussi un peu de chance seront nécessaires pour venir à bout des rats de cale qui sillonnent les mers de Pirate Power. 

Combat dans Pirate Power

A l'abordage!

Et évidement qui dit pirate et bateau dit équipage. Au cours de l'histoire Sam rencontrera de nombreux héros que l'on pourra enrôler à deux conditions: les battre lors de la quête principale ou remporter suffisamment de médaille à leur effigie. Une fois un héros acquis à notre cause, il faudra le faire monter de niveau, soit en l'emmenant croiser le fer soit en lui refilant des potions d'exp qui se loot en cours d'aventure. Chaque héros à sa spécificité et son super pouvoir. Sam appelle son ami l'espadon, Axl balance des haches tout en jouant de la gratte, Stellar fait pleuvoir des météors, Furioso en appelle aux tornades quant à Adèle, ses flèches viendront à bout des navires les plus solides. Bref au joueur de trouver l’équipage qui lui convient.

Côte multi, Pirate Power permet de couler bien des bateaux adverses de différentes façons.
Tout d'abord en affrontant les autres joueurs chaque semaine lors du tournois, une compétition acharnée en combat asynchrone où seuls les 100 premiers sont récompensés par des héros exclusifs ou des ressources rares. Les autres pourront tout de même, en gravissant les échelons, remporter quelques récompenses bien sympathiques.
Puis, toujours en asynchrone, les croisades, sorte de mode survie, proposent de saborder le plus de bateaux possible. Et Morbleu pour s'en sortir, mieux vaut avoir une flottille armée et protégée de bâbord à tribord !

De plus, pour peu qu'on ait des amis Facebook, il sera possible de leur venir en aide et par la même occasion, rafler des Perles pour bénéficier de bonus non négligeables. Dommage pour les autres...

L’île aux trésors

Le jeu nous incite régulièrement à lâcher nos euros dans l'achat de Flouz la monnaie premium mais, ce n'est bizarrement pas gênant. D'une part parce qu'il en offre régulièrement mais aussi parce qu'il arrive souvent que moyennant une petite vidéo pub il soit possible de faire un combat de plus ou d'avoir des tickets d'arène en rab. Évidement l'achat de monnaie premium est un vrai plus notamment pour l'ouverture de coffre au trésor et donc pour l'obtention de héros aux pouvoirs ravageurs. Mais le Pirate Power est suffisamment fun pour ne pas nous frustrer. Sans compter que les combats d'arène permettront aux plus acharnés d'empocher Flouz et clés sans lâcher son magot !

Avis en bref

Hormis l'obligation d'avoir des amis Facebook pour bénéficier de bonus, rien n'est à jeté dans Pirate Power. Le jeu est parvenu à mêler harmonieusement jeu de combat, d'aventure, de rôle ou encore de gestion. Le tout dans une ambiance graphique colorée à la limite du kawaï et une bande son variée. On prend un réel plaisir à préparer au mieux ses navires, à les pimper, à collectionner des héros de plus en plus forts pour finir en beauté dans des combats en haute mer plus tactiques qu'il n'y paraît. Alors, haut les cœurs matelot ! Souquez ferme vers la victoire et surtout, pas de quartier !!!!!


Avis de Cyanoz,
la rédac du site

9
Excellent

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran