Tentlan, la stratégie selon les enfants du Soleil

Édité par le studio Lionmoon, Tentlan est un jeu de stratégie qui tente de se démarquer d'un Elvenar ou d'un Forge of Empires par sa toile de fond plutôt originale. Ce free to play propose aux joueurs de s'amuser tout en découvrant une civilisation précolombienne assez méconnue du monde vidéoludique, les Mayas. Voilà qui change de la Grèce antique, des Vikings ou du Moyen Âge mais cela suffira t-il pour faire là différence ?

Tentlan - Jeu de Stratégie en ligne

Un gameplay classique

Tentlan met le joueur à la tête d'un tout jeune empire Maya. En qualité de Ahau (titre de noblesse dans cette civilisation précolombienne), nous allons devoir bâtir une cité digne de ce nom et la faire prospérer avec l'aide d'Itzel, Akin et Ical qui nous aideront à faire nos premiers pas et nous donneront régulièrement des quêtes à accomplir contre récompenses.

Notre cité Maya dans Tentlan

Si les nouveaux joueurs bénéficient de quelques jours de protection, il faudra construire rapidement les temples et bâtiments de base si l'on veut survivre aux attaques des autres joueurs qui n’hésiteront pas à venir nous piller.
On commencera par le centre névralgique de notre cité, le temple du Soleil, puis il faudra développer sa production de ressource et bien entendu former des unités pour se protéger.
Rien de nouveau sous le soleil ici. On retrouve tous les mécanismes du jeu de stratégie : la recherche, l’amélioration, le commerce, les alliances entre les joueurs pour former des Tribus, et la bagarre en PvE ou PvP! Celle-ci se fera uniquement par l'envoie de troupes et réception d'un rapport de combat. On ne peut pas assister au carnage... dommage...

Espionner et envoyer ses troupes sur la Map

Une pointe d'originalité

L'originalité de Tentlan est bien évidement son thème ainsi que les éléments de la culture Maya utilisés dans le gameplay. On pourra par exemple ériger un temple de la Lune afin d’effectuer des rituels permettant d'influer sur la météo et donc d'obtenir des bonus (et des malus, on a rien sans rien) pour booster certaines productions par exemple. On pourra également demander la bénédiction des dieux pour des boost sans sacrifice mais cela coûtera tout de même son pesant de Turquoise, la monnaie premium. Les Turquoises serviront également à accélérer des processus, à se protéger des attaques ou à recruter plus d'unité rapidement et seront dispo dans le cash shop. On en gagne au compte coûte à l'occasion mais pas suffisamment pour faire le poids face à un joueur ayant investi dans le jeu.

Les bénédictions divines dans Tentlan
Bénédictions divines

Autre particularité fort sympatrique de Tentlan, il sera possible de simuler une bataille avant de se lancer, histoire de ne pas perdre toutes ses unités parce qu'on a mal évalué les risques. Après avoir entré différentes données dans le simulateur, comme les unités en sa possession, celles de l'adversaire (selon les renseignement des espions), les défenses de la cité ennemie ainsi que d'autres paramètres, il suffira de lancer la simulation pour savoir qui des deux se fera écraser tout en évaluant les pertes et les gains possibles. En cas de défaite ou de pillage, on perdra surtout des unités et quelques ressources mais rien qui ne mettent en péril l’équilibre de la cité.

Simulateur de bataille
Simulateur de bataille

Avis en bref

Tentlan apporte une légère brisounette de fraîcheur dans le monde du jeu de stratégie par navigateur. La civilisation Maya est rarement évoquée en toile de fond des jeux du genre. On apprécie le design façon glyphes maya, et les références à cette culture presque oubliée. En dehors de cela, le gameplay de Tentlan est des plus classique mais fait le job. On pourrait lui reprocher tout ce qui nous agace dans le genre : chronophage, progression lente et un brin payant si l'on veut faire le poids et se hisser dans le classement. En dehors de ça Tentlan est des plus agréable à jouer si on aime prendre son temps. Chichén Itzá ne s'est pas fait un un jour !


Miam

  • Thème
  • Simulateur de bataille
  • Graphismes

Beurk

  • Ultra classique
  • Les joueurs gratuits feront-ils le poids face aux joueurs premium ?
  • Aucune adaptation sur mobile

Avis de Cyanoz,
la rédac du site

7
Bon

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Captures d'écran