Simcity BuildIt, LE City Builder sur mobiles ? Pas tout à fait...

Présenté comme une adaptation mobile de la version PC SimCity 2013, « Simcity BuildIt ! » était très attendu par les fans de la célèbre série débutée il y a plus de vingt ans.

Simcity BuildIt !  Reprend à peu de chose près, les mêmes mécanismes que ces prédécesseurs :
En tant que maire il revient au joueur la lourde charge d’administrer une ville et même plus encore, de la bâtir. Et pour l'y aider, il a droit à une assistante perso, Eva, une sims qui le guidera dans ses premiers pas. D'autres conseillers viendront par la suite.

Il faudra commencer par construire des usines qui produiront les matériaux nécessaires à la construction de quartiers résidentiels par exemple. Les bâtiments pourront être améliorés par la suite, pour peu qu'on produise les bons matériaux. Ils apporteront d'avantage de Simflouz, de résidents et d'exp.

Eva - Simcity BuildIt

Contrairement aux versions payantes sur PC, ici il n'y a pas grand chose à gérer. Il faut bien entendu s'assurer du bonheur des ses Sims si on compte récolter un peu d'argent en dehors des miettes gagnées en améliorant ses bâtiments. En effet, le taux d’imposition est indexé sur le moral de la population. Plus les citoyens râlent, moins il paieront d’impôts... si ça pouvait être comme ça IRL...
Pour cela il faudra veiller à approvisionner la ville en énergie, en eau et en service en tout genre (police, pompiers, etc.).

Si comme beaucoup, on est fan des Sims et de SimCity, on jubile durant les premières minutes passées sur le jeu. Pour l'ambiance sonore, les graphismes, l'humour des Sims intervenants pour nous guider, etc. Mais à dire vrai, on déchante vite tant il n'y a presque rien à faire.
Certes Rome ne s'est pas faite en un jour mais tout de même, y'a des limites. L'activité principale du jeu se résume à produire des matériaux de base, les collecter pour pouvoir fabriquer d'autre produits. On se croirait plus dans un jeu de gestion de ferme que dans une simulation de construction de ville digne de ce nom.

Sans compter que la progression est fortement ralentie par toutes sortes de petits détails très agaçants. Un entrepôt rikiki (qui peut s’agrandir certes, mais tellement lentement!), des usines qui bossent à la pièce et mettent un temps fou pour fabriquer le moindre petit clou, des magasins qui ne valent pas mieux, bref... pas grand chose à faire et en plus ça prend des plombes.
Alors évidement si le jeu vous plaît libre à vous de dépenser quelques euros pour vous procurer des SimCash , la monnaie premium. Elle permet d’accélérer certaines fonctionnalités comme les constructions ou la productivité. Mais elle file vite, très vite pour un prix qui ne paraît pas très intéressant. Cependant, valider des succès fait gagner des SimCash. Au compte goutte. Mais en étant trèèèèèès patient, le jeu est tout à fait jouable gratuitement.

Construction de la ville sur Simcity BuildIt

En débloquant les défis Cargos et Catastrophe on s'attend à un peu d'action, enfin il va se passer quelque chose et.... ah ben non... il faut produire des matériaux pour valider les missions ou reconstruire la ville dévastée par une catastrophe... ok... un apport nul en terme de jeu.
On exagère, ces défis permettent de décrocher des clés dorées. Trop cool ! Bon ne vous emballez pas, elles débloquent des bâtiments spéciaux qui augmentent la population environnante. Qu'ils soient là ou pas ça ne change pas grand chose.

Avis en bref

Son gameplay d'une simplicité enfantine fait de SimCity BuildIt un titre très accessible et le joueur fan de la première heure sera dans un premier temps ravi de retrouver l'ambiance graphique et sonore de SimCity ou des Sims. Mais il risque fort d’être désabusé tant le jeu s’apparente d'avantage à un jeu de Farm qu'à un city builder. Sans parler du système économique mal dosé. On espère vraiment que des mises à jour viendront agrémenter le jeu car au moment du test, la déception était grande.


Avis de Cyanoz,
la rédac du site

6
Bon

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran