Vikings: War of Clans

Très peu de temps après avoir sorti Nords: Heroes of the North, Plarium remettait ça en proposant un autre jeu de stratégie Vikings : War of Clans pour mobiles IOS et Android mais également pour navigateur. Un F2P venu tout droit du grand nord lui aussi. Alors qu'elle est la différence et y'a t-il un intérêt à tenter une autre aventure chez les Vikings ?

jeu Vikings: War of Clans

Sans Clan point de salut

Ici pas de blabla ni de chichi, le joueur incarne un Jarl (ou une Jarlesse) fraîchement promu et bien décidé à créer un clan aussi prospère que puissant afin d’étendre son pourvoir sur tout le royaume.
Pour ce faire, il va tout d'abord falloir bâtir sa ville et l’équiper au mieux. Il faudra construire des fermes et toutes sortes de bâtiments permettant de récupérer les ressources indispensables à la vie de nos futures troupes.

Ville et Interface dans Vikings: War of Clans

Oui parce que vous imaginez bien que les Vikings ne font pas dans la dentelle et que si le joueur ambitionne de devenir le Jarl le plus respecté du coin... les autres joueurs aussi. Il va donc falloir former des unités, améliorer les défenses de sa ville et s'assurer que les joueurs autour de soi ne sont pas une menace. En les espionnant ou en leur pétant la tronche directement. Simple, propre.

Si l'on ne souhaite pas dépenser des fortunes en protection ou en matos supplémentaire, le plus judicieux sera de rapidement intégrer un clan actif. Pour glaner des conseils auprès de joueurs rodés ou pour obtenir du soutien en cas d’attaque ou de disette. Le clan permettra aussi d'avoir accès à plus de fonctionnalités, comme les quêtes claniques et certains événements.

Les raids etle royaume dans Vikings: War of Clans

Ásgard ne s'est pas fait un un jour mais quand même...

Le jeu nous propose d'accomplir certains objectifs qui, s'ils sont réalisés dans l'ordre permettront au joueur novice de progresser lentement mais sûrement. Classique, il faudra améliorer ses bâtiments, effectuer des recherches pour débloquer plus de fonctionnalités et d'unités différentes, bref rien de très palpitant il faut bien l'avouer. Mais il faudra bien être prêt en cas d'attaque d'un ennemi ou pour aller poutrer du Mob pas franchement amical. Malheureusement il faudra un certain temps et avoir développer tout un tas de choses dans sa base pour pouvoir caresser l’espoir de se confronter à quoi que ce soit, JcE comme JcJ, à moins d’accélérer chaque processus avec de la monnaie premium mais là... ça peut vite coûter un rein et un poumon. De quoi décourager plus d'un joueur.

Héros et ses compétences

Certaines actions (comme le coffre de Loki, les quêtes et les raids) permettront de récupérer des matériaux spéciaux fort utiles à la fabrication de stuff pour son héros. Bien équipé, celui ci apportera des bonus à sa ville et à ses troupes lors des combats. A ne pas négliger donc. De plus, à mesure que notre héros gagne des niveaux, il sera possible d'attribuer des points de compétences dans les skills de son choix, même si on est amené à monter un peu tout à la fois pour débloquer la compétence qui nous semble la plus intéressante... Un petit coté RPG sympa.
On ne verra malheureusement pas notre héros à l’œuvre puisque les combats ne sont pas visibles. On envoie des troupes puis on reçoit un rapport de batailles nous indiquant les pertes et les gains.

Avis en bref

Les joueurs ayant pu goûter à Nords: Heroes of the North ne seront non seulement pas dépaysé mais peut être un poil déçu. Les deux titres se ressemblent énormément, notamment au niveau du gameplay et de l'interface parfois gênante d'ailleurs sur mobile. En revanche, y'a pas photo, Nords est plus soigné, plus coloré et plus drôle. Après les goûts et les couleurs...
On en arrive même à se demander si Vikings war of clans n’était pas un brouillon de Nords ressorti de la corbeille... Malgré tout, le jeu pourrait offrir des heures de jeu aux joueurs capables de patience et ayant trouvé un clan actif susceptible de soutenir ses membres. Le début manquant cruellement d'action, c'est à plus haut niveau que le jeu commence à être intéressant. Il faudra cependant passer par le cash shop si on ne souhaite pas se faire écraser toutes les 5 mins. Un problème récurrent dans la plupart des jeux du genre.


Miam

  • Un brin RPG
  • Multi-plateforme

Beurk

  • Classique, déjà vu
  • Interface parfois gênante
  • Devient réellement interessant après quelques heures de jeu et une fois un certain niveau atteint
  • Processus de construction et de développement bien trop longs

Avis de Cyanoz,
la rédac du site

5
Manque de sel

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran