Fire Emblem Heroes, le premier jeu mobile free-to-play de Nintendo

Nintendo compte bien s'imposer sur le marché des jeux mobiles en profitant de ses plus grosses licences. Après le succès du free-to-start Super Mario Run, Fire Emblem fait son entrée sur nos smartphones dans un nouveau tactical-RPG intitulé Fire Emblem Heroes. Le premier vrai jeu mobile gratuit signé Nintendo.
La firme Nippone a t-elle réussi à nous proposer un Fire Emblem digne de ses pères malgré le support et le modèle économique ?

Jeu Fire Emblem Heroes sur Mobile

Un scénario peu inspiré

Fire Emblem Heroes prend place en Askr, le dernier royaume capable de faire face à l'empire d'Embla. Empire déterminé à conquérir tous les mondes existants. Le joueur incarne dans ce nouvel épisode un invocateur ou plus précisément un gardien d'Askr capable d'invoquer de redoutables combattants de ces différents mondes.
Un scénario peu inspiré mais qui justifie la présence des héros emblématiques des différents Fire Emblem sortis jusqu'à ce jour.

Héros de la série Fire Emblem

La loterie au cœur du jeu

La mécanique d'invocation est empruntée à bon nombre de jeux mobiles tels que Final Fantasy Brave Exvius, Dragon Ball Z: Dokkan Battle ou encore Summoners War: Sky Arena.
Pour quelques Orbes, la monnaie premium du jeu, le joueur aura la possibilité d’acquérir de puissants héros de 3 à 5 étoiles à la loterie.
Ce système sera la principale façon de recruter de potentiels alliés qui rejoindront notre Team. Une équipe que l'on guidera dans le mode histoire et les différents modes du jeu en JcE (Tourmente, Entraînement, Cartes spéciales) et JcJ en asynchrone (Arène, Tournois).

Invocations de Héros - Fire Emblem Heroes

Une adaptation en demi teinte

Quelque soit le mode il s'agira d’enchaîner des combats au tour par tour, dans la limite de nos points d'énergie, sur des map fortement réduites (6*8) pour s'adapter au support.
On pourrait d'ailleurs pointer du doigt des défauts majeurs de cette adaptation : l'impossibilité de jouer sur de longues sessions et l'obligation d'attendre un long moment que notre énergie se recharge, mais également le manque d'espace durant les combats. Entre les unités alliés ou ennemies et la présence de différents obstacles sur le terrain (montagnes, forêts, murs, lave, rivières...), il reste malheureusement trop peu de place pour construire une réelle stratégie. On pourra toujours, en fonction des unités (volantes, terrestres, attaque à distance...), détruire, franchir ou se servir des obstacles sur le terrain comme bouclier mais les mouvements resteront très limités.

Combats au tour par tour

On se contentera donc de profiter du mieux possible des éléments du décors et de positionner nos alliés en fonction des points forts et des faiblesses de chacun. On retrouve d'ailleurs dans Fire Emblem Heroes la mécanique surexploitée du shifoumi. Les unités rouges battent les vertes qui elles même battent les bleus...

On multipliera alors les combats quelque soit le mode de jeu, histoire d'obtenir des orbes, des points d’expérience, des PA, des plumes et autres ressources nécessaires pour invoquer de nouveaux héros, les monter de niveau, débloquer leurs aptitudes (que l'on pourra également inter-changer entre les héros), ou les monter de rang. Certains modes offrent également des héros en récompense.

Les différents modes de jeu

Le système économique quant à lui s'avère raisonnable. Si le jeu nous incite à consommer des Orbes et donc à invoquer dans l'espoir de chopper les héros qui nous manquent ou des 5 étoiles, il est cependant possible de faire évoluer une ou plusieurs Team en se contentant des quelques Orbes offerts régulièrement.

Avis en bref

Fire Emblem Heroes est un bon jeu free-to-play, mais cette adaptation sur mobile ne sera pas au goût de tout le monde, fans de la série inclus. On se retrouve avec un free-to-play classique qui peine à se démarquer et qui souffre de la comparaison avec ses aînés. On aurait pu, par exemple, s’attendre à ce que Nintendo s'affranchisse de cette fichue énergie limitant la durée de nos sessions de jeu, conçoive un scénario digne des Fire Emblem sur consoles et propose éventuellement des mécaniques réellement innovantes. On pourrait également regretter l'absence (au moment de notre test) d'un véritable mode PvP où les joueurs s'affronteraient en direct et non en asynchrone. Et le plus important, les mécaniques lors des combats ont été grandement simplifiées et les Maps sont bien trop petites, ce qui limite considérablement les possibilités tactiques. Ceci dit, les combats, joliment animés, restent plaisant.


Miam

  • Très belle bande son
  • Joli et fun dans l’ensemble
  • Les chances d'obtenir à la loterie des 4 ou 5 étoiles sont plutôt élevées
  • Pas mal de héros et d'aptitudes à débloquer
  • Retrouver les héros emblématiques de la série (du Fan-Service appréciable)

Beurk

  • Souffre de la comparaison avec ses aînés
  • Le système des amis très limité. Peu d'interaction entre les joueurs
  • Pas de mode PvP non asynchrone
  • Les mode de jeux sont peu diversifiés
  • Cartes trop petites pour profiter pleinement de l'aspect tactique d'un Fire Emblem
  • Mécaniques simplifiées et beaucoup moins profondes dans cette version mobile
  • Scénario peu inspiré
  • L'énergie se recharge bien trop lentement
  • Pas de grosses prises de risques de la part de Nintendo. Un jeu mobile free-to-play très classique !
  • Prix des Orbes très élevé

Avis de Gameof,
la rédac du site

7
Bon

Avis des membres

0  
  0
50% aiment ce jeu

Favoris

Vidéo

Captures d'écran